HEUREUX SUR FACEBOOK

Facebook - Santa Cruz - Fleurs

Ce matin j’ai lu un article intitulé les 5 manières d’être insupportable sur Facebook. Oui, t’as bien lu mon ami. Il serait parano de ta part de penser que j‘ai tapé dans Google «comment emmerder mes amis Facebook?». Que nenni. Je suis tombée dessus par hasard. Je t‘assure. Dans cet article j’apprends, en résumé, que pour poster sur Facebook il faut être intéressant, informatif, drôle, amusant ou divertissant. Les statuts agaçants ont, je cite, « systématiquement des relents d’au moins une de ces cinq motivations : 1-se créer une image, 2-le narcissisme, 3-le besoin d’attention, 4-l’incitation à la jalousie et 5-la solitude ». L’auteur précise que tous les gens qu’il connait ont déjà mis des statuts agaçants car issus d’une de ces 5 motivations. Shit! Suis-je vraiment comme ça? Je relis donc mon mur. Et là, les bras m‘en tombent. Je fais déjà partie des pète-noix de Facebook sans le savoir. Ça servait à rien de chercher sur Google alors, me diras-tu… .Oui. Moi aussi. J’avoue. J’ai pris en photo des petites terrasses ensoleillées du sud ouest pour faire bisquer les parigots de mon Facebook, etcetera, etcetera et j‘en passe. Que celui qui n’a jamais péché me jette la première pierre. Aie! Arrête. ça fait mal.

Avant de me mettre la rate au court bouillon, je suis allée faire un tour sur ton mur. Oui, ton mur, tu m’as bien lue. Juste pour voir ce qu’il en est de ton coté du mur. Et là, … je me rends compte que tous mes amis Facebook appliquent les 5 manières d’être insupportable sur Facebook. Je relis donc mon mur. De haut en bas. De bas en haut. Sans bas ni haut. Sans haut ni bas. Moi vouloir toi (je voulais voir si tu suis car ce message est long). Je vire tout ce qui peut avoir trait à l’un des 5 points nommés dans l’article et il ne reste…RIEN. Je remplace ma photo de profil, prise en pleine lumière, sans lunettes de soleil et de face et qui par je ne sais quel miracle photoshopien me fait paraitre 10 ans de moins, je la remplace par la photo d’un citron. Mon facebook fruitier n’a plus aucun intérêt.

Je me dis qu’en effet nous sommes tous insupportables sur Facebook. Plus ou moins :-). Oui. Je suis d’accord avec toi ;-).

Autre point particulièrement perturbant, une véritable injonction à être heureux s’est visiblement installée dans la société. Il suffit de jeter un œil sur tous les réseaux sociaux pour se rendre compte que la « compèt du plus heureux » est lancée et il n’y a pas que FB. Même combat sur Instagram.

Aujourd’hui on peut être malheureux de ne pas être heureux.

Je voulais juste passer ce message. Non! Tous nos amis Facebook n’ont pas la vie rêvée qu’ils prétendent et ne passent pas leurs journées un sourire aux lèvres. Ils sont comme toi et moi. Et n’oublie pas la prochaine fois que tu iras sur FB qu’eux aussi ont une haleine de chacal le dimanche matin et qu’ils pètent comme tout le monde. Ils ont aussi des problèmes de taff ou de cœur. Voir les 2. Et sans retouches, eux aussi ont des rides et les dents moins blanches. Comme quoi le meilleur moyen de ne pas déprimer en allant sur Facebook est de bien connaitre ses amis FB dans la vie réelle.

As-tu vu cette vidéo du gars qui ment comme un soutif sur son Facebook pour faire croire à ses amis qu’il est heureux? Elle sonne vrai. Jettes-y un œil. Aie. Je déconnais.

12332
Photo de couverture prise à Santa Cruz Californie Juin 2014 chez Jonathan et Suzanne. Un Super endroit.
Pour réserver https://www.airbnb.fr/rooms/1649986?s=oqJs
 Source

Cet article antidépresseur, plein de vitamines et délivré sans ordonnance, intitulé Facebook a été publié sur BAM.
BAM – La seule boîte à messages avec des vrais morceaux de bonheur dedans.

 

Laisser un commentaire